Le Festival Rock

Une ambiance avant tout !

woodstock public
On est pas bien tous ensemble ?

Notre modèle à tous est Woodstock. C’est LE festival rock qui a tout changé ! Il y a un “avant” et un “après” Woodstock. Mais qui connait exactement la prog’ de ces 3 jours. Seuls les grands noms sortent spontanément, tel Jimi Hendrix, Janis Joplin, Santana, les Fish … et puis Richie Havens pour son ouverture …. puis Joe Coecker (certains disent “ah bon il était là !) .

En réalité, c’est surtout l’ambiance dans laquelle s’est déroulée ce festival qui a marqué les esprits. Le bon son, les bonnes performances, la boue, les routes bloquées, le manque de tout, l’improvisation imposée par le succès inattendu … Tout ça passe au second plan derrière le moment immatériel et inoubliable qu’on partagé 500 000 personnes, car l’ambiance était trop cool dans un état d’esprit positif et fraternel !

Un style musical bien précis !

Depuis Woodstock, l’expérience “festival rock” n’a cessé de se répandre, de se multiplier et de se spécialiser. Effectivement, le rock a évolué en plusieurs courants (hard rock, métal, indie, underground, etc) et a généré de multiples hordes d’adeptes réclamant leur festival ! Un des exemples les plus parlants, en France, est sans aucun doute le HELLFEST, qui a réussi à devenir une institution avec ses 200 000 festivaliers sur 3 jours. Les places se vendent en quelques heures, tellement la programmation est ajustée pour les fans de Métal.

Hello Flower s’attarde sur le Rock Psyché (acid rock)

Un univers et ses codes.

Il faut dire que l’univers Métal est l’un de plus codifié de la planète Rock. Le graphisme, l’esthétisme, la tonalité vocale, les thèmes abordés, les tempos joués, les instruments … Tout est à l’image de la complexité technique des partitions ! En comparaison, l’univers punk-Rock est beaucoup plus “simple” et “souple”. Moins élitiste et plus revendicateur, ses fans y trouvent leur compte, mais les symboles sont bien là ( le “A” cerclé, le jeu guitare en quinte, le jean déchiré …). On pourrait analyser et faire une liste pour tous les courants mais c’est pas l’objet de l’article. Je veux surtout retenir les valeurs communes comme la sincérité et l’énergie.

Les Beatles version Métal … les mélanges des codes.

Contre culture ?

A l’origine, le rock est contestataire. Par essence, il a la volonté de changer la société. Le rock est riche de revendications, qui résonnent dans l’âme de ses fans. Est-ce aujourd’hui toujours une contre culture, après les années d’or du show business, qui ont rendu millionnaires les Rock-Stars ? Bon, on va pas se mentir, cet “âge d’or” est terminé et le rock a retrouver la sincérité que j’évoquais plus haut. De la à parler de contre-culture pure et dure … Certes, on peut contaster que l’underground qui avait été noyé par les productions purement commerciales est à nouveau fleurissant. En fait, le RAP est passé par là et a siphonné la monnaie. Les artistes de ce style musical n’ont pas de complexe à devenir riche avec leur musique. Là où les rockeurs ont voulu toujours garder le style marginal anti-consumériste, les rappeurs, eux, vantent l’augmentation de leur richesse, surtout si c’est en faisant des trucs illégaux. En d’autres termes, le rock n’est pas dans le travers qu’a pris le RAP qui aspire à devenir riche et exhiber ses billets. Moins d’argent dans la balance tend à vers revenir le rock dans l’authenticité, et on aime ! Alors pourquoi pas en faire un festival ?

On recommence depuis le début ?

Partager entre passionnés !

Il est clair qu’après avoir lu ses lignes, on sent la passion qui nous anime et reste vivace pour cette musique. Le rock coule dans nos veines, et dès que les premières vibrations retentissent, il lance des ponts entre nous pour nous connecter sans Wifi, sans bluetooth , sans Facebook ou autre InstagramoTweetoSnapoLinkedin. Dans un festival, les personnes qui nous entourent ne sont pas nos “amis” mais pourront le devenir, en écoutant simplement le son des guitares et des lignes de basses ! Dans un festival, la priorité est à l’instant et non pas à photographier l’instant. Dans un festival, les sensations sont réelles, le rassemblement est réel, l plaisir est réel … Et personne ne pourra jamais changer ça !

lâchez vous !