Bonjour à tou(te)s.

Hello Flower aime partager et faire partager les expériences de vie. Aujourd’hui, on voulait vous présenter deux Vanlifers qui vivent au Pays Basque. Vous pourrez les suivre sur leur instagram @directionvague.

Bonjour à tou(te)s.

Hello Flower aime partager et faire partager les expériences de vie.

Aujourd’hui, on voulait vous présenter deux Vanlifers qui vivent au Pays Basque. Vous pourrez les suivre sur leur instagram @directionvague.

Bonjour Mathieu, Margaux et "Sunny" Pouvez-vous vous présenter ?

Salut !
   Mathieu, un quart de siècle, je bosse en communication. Je suis passionné de surf, de voyage et d’aventures 😉
     Margaux, un autre quart de siècle, je bosse en comptabilité. J’aime profiter de la nature et de la vie… en couple, en famille et entre amis !
Mais on aime par dessus tout partir sur les routes avec notre van, « Sunny » pour les intimes.
  Sunny, combi T2 Volskwagen. Un Riviera orange de 1974. Fabriqué en Allemagne, Exporté en Californie, puis en Angleterre pour atterrir dans le Sud Est de la France. Il est désormais entre de bonnes mains (les nôtres 😉 ) au Pays Basque.

Hello Flower festival rock hippie vanlife
Crédit photo Florian Lanni @flolanni
Hello Flower festival rock hippie vanlife

Quelles sont les destinations que vous avez atteintes avec Sunny ?

   Pour l’instant on voyage surtout le week end et les vacances donc on en profite pour explorer notre région autrement. Pays Basque, Landes, Pyrénées… Il y a de quoi faire 😉 Après on a fait Portugal / Espagne. Descendu au Sud du Portugal (vers Faro), jusqu’à la pointe Sud Ouest (Sagres).

   Et on est remonté progressivement en prenant le temps jusqu’à la Corogne, l’extrémité Nord Ouest de l’Espagne. Pour enfin longer toute la côte Espagnole : Galice, Asturies, Cantabrie, Pays Basque.

Hello Flower festival rock hippie vanlife

C'était quoi le moment plus fort ?

   Il y en a eu pas mal depuis le début. Le premier jour. Voir même les premières minutes quand on a eu Sunny. On se rappelle encore du moment où l’ancien propriétaire nous a remis les clefs. Ce premier tour de clef, cette première marche arrière et ses 100 premiers mètres. On souriait à n’en plus finir. On était sur un nuage haha. Ca peut paraître disproportionné mais c’était un rêve de gamin qui se réalisait. Mine de rien cette acquisition a changé beaucoup de choses, dans nos projets déjà. Tous sont désormais liés à ce van. Et dans notre vie en général, la “vanlife” nous a fait rencontrer des personnes juste géniales qui sont désormais de vrais amis, citons notamment @flolann i, @marcelvibe s, @roanmate s ou encore @desfenetressurlemond e (qu’on a eu la chance de rencontrer le premier soir de la journée qu’on vient de vous racontrer… Ils font d’ailleurs partis de ces personnes qui nous ont donné envie de voyager en van !).

Hello Flower festival rock hippie vanlife
crédit photo @anaisstn
Hello Flower festival rock hippie vanlife
Hello Flower festival rock hippie vanlife

Une grosse galère à partager ?

Des galères quand tu voyages en van il y en a… surtout avec un vieux van (rire !).
On a eu une belle petite panne au Portugal sur une nationale assez étroite au milieu de nulle part. On était arrêté sur le côté, les camions qui nous frôlaient. On pouvait rien faire. On s’est fait dépanner 4h après, le temps que le dépanneur nous trouve et nous comprenne (c’était sport !). Mal engagé, jour férié et veille de week end. On a finalement sympathisé avec le dépanneur qui nous a déposé devant chez lui, nous a laissé l’accès à son garage pour recharger nos appareils et prendre de l’eau. Un copain à lui est venu nous aider le lendemain matin. Au lieu d’être à l’arrêt 3 jours comme initialement prévu, on est reparti le lendemain matin, avec des rencontres et une aventure de plus ! La vie en combi quoi 😉

Hello Flower festival rock hippie vanlife

L’engouement pour la van life semble plus fort que jamais. Et vous c'est quoi qui vous motive ?

Oui, ça se comprend. C’est un mode de voyage qui fait rêver. Il est aussi beaucoup médiatisé. On trouve ça plutôt logique car c’est un mode de vie (ou de voyage) qui est extraordinaire, tu te déplaces avec ta maison sur roue, tu rencontres du monde, tu dors dans des endroits incroyables… Mais disons que c’est la face « instagrammable » de la vanlife. C’est aussi des galères : des pannes (et donc des frais), pas que des spots de nuits de rêves : il y en a des bruyants, des sales, des craignos… La vanlife c’est aussi du confort en moins (ne pas oublier qu’un van c’est 4m2, il y a donc peu de place et le strict minimum). Des contraintes : eau, électricité, des interdiction de stationnement (selon les endroits). Bref, tout n’est pas rose dans la « vanlife ».
C’est aussi pour ça que tout le monde ne voyage ou ne vie pas en van 😉

Hello Flower festival rock hippie vanlife
Hello Flower festival rock hippie vanlife
Hello Flower festival rock hippie vanlife

HELLO FLOWER est partenaire avec Surfrider Foundation car ça nous tient à coeur de préserver les océans. Être Van Lifer c'est voir la beauté du monde mais aussi les blessures que nous lui affligeons ! Quel est votre constat ?

   Que ce soit à côté de chez nous sur la côte basque et landaise, sur la côte espagnole ou au Portugal, on voit beaucoup trop de déchets par terre. Aux abords des routes, sur les parking, sur les plages, dans l’eau. L’Homme a pollué des endroits à couper le souffle. Il y a urgence à agir.
Pendant notre mois au Portugal, on a ramassé tellement de déchets sur des endroits paradisiaques. On y repartirait aujourd’hui, c’est certainement aussi pollué (ou plus) qu’avant qu’on ramasse. C’est déprimant.

   Au Portugal il y a eu un moment très fort qui nous a marqué. Un matin au réveil, un énorme troupeau de moutons débarque sur le parking de sable et d’herbe où l’on était garé, juste derrière une dune. Il y avait une centaine de moutons et un berger qui nous a salué. Les animaux broutaient l’herbe et… du plastique. Il y avait une quantité de plastique phénoménale.
   Écoeurés de voir ça, on s’est décalé un peu du troupeau pour les laisser tranquille, et on s’est mis à ramasser les déchets par poignets. On remplissait des sacs entiers en quelques minutes. Le berger nous a aperçu de loin et nous a fixé. On oubliera jamais son regard.
  Entre la surprise, la reconnaissance, la colère ?, la honte ? C’était fort et ça valait mille mots.

On peut tous faire bouger les choses. Si chacun se bouge, ramasse, sensibilise, éduque, ça va évoluer dans le bon sens. On a plus le droit de faire semblant de ne pas voir.

Hello Flower festival rock hippie vanlife

Un message pour tous les autres Van Lifers ?

On espère avoir l’occasion de vous croiser sur les routes un jour ! La vanlife nous a fait rencontrer des personnes merveilleuses, nous a fait découvrir des endroits magnifiques. On a vécu des moments inoubliables. Pour celles et ceux qui n’ont pas testé ce mode de voyage, faites le au moins une fois !
Pour celles et ceux qui sont déjà addictes, régalez-vous. Improvisez, profitez, kiffez.
On vous dit à bientôt en France, en Europe ou ailleurs 😉

Hello Flower festival rock hippie vanlife

Merci Margaux et Mathieu !